• Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de Clara Luciani...     

     

                                                       

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

    Dis-moi

    Qui est-ce que tu canardes 

    Derrière ton gilet jaune, et ton porte-voix

    Tu vois

    Les flics que tu caillasses

    Partagent ton Côtes-du-Rhône, tes emmerdes et tes joies.  

     

    Prends garde, dans tes mains la grenade

    Dans tes mains, là, regarde   

    Dans tes mains l'amalgame

    Prends garde, demain c'est fusillade

    Ton destin, là, regarde

    Demain c'est fusillade...

     

    Dis-toi

    Qu'avec ton charabia

    T'es même pas animal

    Déguisé en chewing-gum

    Dis-toi

    Qu'tu pourrais te faire mal

    T'en as d'jà perdu dix, de tes hommes à la gomme

     

    REF

     

    Puis moi

    Qu'est-ce que tu t'imagines

    Que j'vais t'laisser blesser

    Ceux qui m'protègent de toi

    Puis moi

    J'suis pas seul dans mon jean's

    Pas besoin d'gilet jaune

    Pour faire d'l'Amour ma loi...

     

    REF

    Prends-garde

     

                


    3 commentaires
  • UN VERS ÇA VA !Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de A.Souchon...                                                                                                                                                                                                                                                                                            

              

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

    Comme elle lui sourit, Jean-Mi s’inquiète     

    De ses mots elle rit la Choupinette

    Par les rimes, il raffole de lui dire " je t'aime "   

     Mais l'poète s'affole, attention, elle lit plus les mêmes.

     

    Toujours sans effort, il les peaufine

    Les beaux mots si forts pour sa divine

    Elle aimait jusqu'alors l’écrit qui renverse

    Comme dans la musique, émotion, quand la note bouleverse.

     

    Jean-Mi t'es dur mais tu chiales

    Poésie se fait la malle

    Au bout de mes phrases déboule le banal      

    Jean-Mi les fleurs pour le cœur

    Comme l'Amour avec le toujours

    Ça n'rime plus à rien, c'est qu'du baratin, dommage !

     

    Depuis un an, sûr, Jean-Mi l'adore

    Pas toujours bien, certes, y cherche pas d'record

    Mais pourtant il f'rait tout pour qu'ils se comprennent

    Comme sur le papier, sans buvard, quand l'encre s'imprègne.

     

    Jean-Mi t'es cool mais tu râles

    Tu oublies ton idéal

    Quand tu rêvais d'elle, tout seul, dans ton mal

    Jean-Mi, cette femme, ton bonheur

    sans le shit et toutes ces liqueurs

    C'est une renaissance, le plein d'essence, Chance !

     

     La vie va trop vite, parfois elle triche

    Y'a la maladie qui t'met sur l'friche

    Le boulot, les tracas, le stress de l'argent 

    Y'a qu'l'Amour vraiment, qui r'met d'bout et rapporte tant...

     

    Jean-Mi, les rimes, laisse-les dans la marge

    Ce n'sont pas les mots qui t'f'ront prendre le large

    La tendresse, la symbiose de nos corps fiévreux,

    Prends seulement la pose, laisse-toi plaire, et tu s'ras heureux.

     


    1 commentaire
  • MERCI   Texte écrit et interprété par mes soins sur une musique choisie...                                                                               

                                                                                                                          

                                                                                                                             A toi...                                                                  

                                                   

     

    Elle est de mes plus beaux chants la corde vocale

    La voix à suivre, la voix cassée, limpide, la voix émue

    Qui remplace celle qui déraille, qui défaille, quand ça va mal

    Qui crie, qui braille, à gorge pendue.

    Elle est de mon rêve la bien réelle, jamais la même, toujours plus belle

    Elle est de mes instants déesse du meilleur, chasseresse du pire

    Elle est mon passé, mon présent, mon avenir...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours dans mes bras serrés

    Merci ô mon Amour, belle inespérée

    Pour ces jolis parcours à te visiter.

    Mon trésor, j'ai retrouvé ma jeunesse, j'ai retrouvé ma confiance

    J'ai gagné le jackpot, j'ai gagné tant d'aisance

    J'ai gagné ta beauté, tes regards, ton toucher

    J'ai gagné tes secrets, j'ai gagné ta liberté

    J'ai gagné tes saisons, j'ai gagné ta maison

    J'ai gagné ton art et tes manières, j'ai gagné ta présence

    Et puis je t'ai voulue, j'ai gagné ta confiance

    Il me restait mes lendemains pour enflammer les tiens...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours dans tes mains liées

    Merci ô mon Amour, belle tant désirée

    Magie des contre-jours à te contempler.

    Mon bébé, j'ai gagné ta bouche, des milliers de baisers

    Ensuite j'ai gagné ton Ouest, ton sourire un jour d'hiver

    J'ai gagné ton adresse, et puis j'ai gagné ton lit

    J'ai gagné ton chemin, tes murmures, ton plaisir

    J'ai gagné ma chance, j'ai gagné ta guerre

    J'ai gagné tes sens, ton humour, tes " je t'aime "

    Et puis j'ai  gagné ma place dans ta mémoire bien au chaud

    Si un jour la menace me f'sait tomber de haut...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours à ton corps collé

    Merci ô mon Amour, sensuelle à croquer

    Pour ces jolis contours que j'aime caresser.

    J'ai gagné ton chemin, tes murmures, ton plaisir

    J'ai gagné ma  chance, j'ai gagné ta guerre

    J'ai gagné tes sens, ton humour, tes " je t'aime "...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours dans mes bras serrés

    Merci ô mon Amour, belle inespérée

    Pour ces jolis parcours sur le  verbe Aimer...

     


    5 commentaires
  • Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de Pierre Bachelet...


    6 commentaires
  • Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de Alain Souchon...                    

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires