• MERCI   Texte écrit et interprété par mes soins sur une musique choisie...                                                                               

                                                                                                                          

                                                                                                                             A toi...                                                                  

                                                   

     

    Elle est de mes plus beaux chants la corde vocale

    La voix à suivre, la voix cassée, limpide, la voix émue

    Qui remplace celle qui déraille, qui défaille, quand ça va mal

    Qui crie, qui braille, à gorge pendue.

    Elle est de mon rêve la bien réelle, jamais la même, toujours plus belle

    Elle est de mes instants déesse du meilleur, chasseresse du pire

    Elle est mon passé, mon présent, mon avenir...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours dans mes bras serrés

    Merci ô mon Amour, belle inespérée

    Pour ces jolis parcours à te visiter.

    Mon trésor, j'ai retrouvé ma jeunesse, j'ai retrouvé ma confiance

    J'ai gagné le jackpot, j'ai gagné tant d'aisance

    J'ai gagné ta beauté, tes regards, ton toucher

    J'ai gagné tes secrets, j'ai gagné ta liberté

    J'ai gagné tes saisons, j'ai gagné ta maison

    J'ai gagné ton art et tes manières, j'ai gagné ta présence

    Et puis je t'ai voulue, j'ai gagné ta confiance

    Il me restait mes lendemains pour enflammer les tiens...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours dans tes mains liées

    Merci ô mon Amour, belle tant désirée

    Magie des contre-jours à te contempler.

    Mon bébé, j'ai gagné ta bouche, des milliers de baisers

    Ensuite j'ai gagné ton Ouest, ton sourire un jour d'hiver

    J'ai gagné ton adresse, et puis j'ai gagné ton lit

    J'ai gagné ton chemin, tes murmures, ton plaisir

    J'ai gagné ma chance, j'ai gagné ta guerre

    J'ai gagné tes sens, ton humour, tes " je t'aime "

    Et puis j'ai  gagné ma place dans ta mémoire bien au chaud

    Si un jour la menace me f'sait tomber de haut...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours à ton corps collé

    Merci ô mon Amour, sensuelle à croquer

    Pour ces jolis contours que j'aime caresser.

    J'ai gagné ton chemin, tes murmures, ton plaisir

    J'ai gagné ma  chance, j'ai gagné ta guerre

    J'ai gagné tes sens, ton humour, tes " je t'aime "...

    Merci ô mon Amour, mon cœur adoré

    Pour tous ces si beaux jours dans mes bras serrés

    Merci ô mon Amour, belle inespérée

    Pour ces jolis parcours sur le  verbe Aimer...

     


    votre commentaire
  • Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de Pierre Bachelet...


    6 commentaires
  • Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de Alain Souchon...                    

     


    1 commentaire
  • MANON Texte écrit et interprété sur une musique choisie...


    2 commentaires
  • J'VIEILLIS Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de William Sheller...

     

    J'vois mon miroir ternir, son tain déteint, ses reflets sont douteux

    Les rides qui dérèglent dans mon regard espiègle mes clins d'oeil amoureux

    Les baskets au placard, les minettes au rancart, mais il n'est pas trop tard

    Pour continuer à faire de mon mieux toutes les conneries quand je rentrais tard

    Faire chier les gens même après minuit, sonner aux portes, se barrer dare-dare

    Pour leur dire que j'vieillis...

     

    J'vois mes papiers jaunir, mes poumons réduire dans cette fumée bleue

    Tous mes copains s'enfuir sans même prévenir, invités par les cieux

    Pilules pour mon coeur, pour lubrifier l'moteur qui a bien moins d'ardeur

    Et continuer à faire semblant pour la jolie d'avoir le braquemart

    Et lui promettre des nuits de folie, d'l'emm'ner au ciel, et m'barrer dare-dare

    Avant qu'elle m'dise papy...

     

    Mon miroir n'a pas tort, c'est le tain qui s'endort sur mon visage plus vieux

    Il suffit d'un effort pour retrouver l'décor qui f'sait briller mes yeux

    Une boule de neige pleine poire, tour de manège de foire, les heures de colle le soir

    Mater les cuisses de la prof d'histoire...

     

    Crie ta jeunesse derrière tes ch'veux gris

    Même si l'ennui se fourre dans ton pieux

    Tu cherches l'ivresse derrière tes faux plis

    Alors vas-y bon Dieu...

     

    Sors ton cartable, tes billes, tes âneries

    Quand t'étais môme tu r'grettais tout l'temps

    Que la récré n'dure pas toute la vie

    Maint'nant tu y'es tout l'temps...

    Tout l'temps...


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires