• UN VERS ÇA VA !

    UN VERS ÇA VA !Texte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de A.Souchon...                                                                                                                                                                                                                                                                                            

              

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

    Comme elle lui sourit, Jean-Mi s’inquiète     

    De ses mots elle rit la Choupinette

    Par les rimes, il raffole de lui dire " je t'aime "   

     Mais l'poète s'affole, attention, elle lit plus les mêmes.

     

    Toujours sans effort, il les peaufine

    Les beaux mots si forts pour sa divine

    Elle aimait jusqu'alors l’écrit qui renverse

    Comme dans la musique, émotion, quand la note bouleverse.

     

    Jean-Mi t'es dur mais tu chiales

    Poésie se fait la malle

    Au bout de mes phrases déboule le banal      

    Jean-Mi les fleurs pour le cœur

    Comme l'Amour avec le toujours

    Ça n'rime plus à rien, c'est qu'du baratin, dommage !

     

    Depuis un an, sûr, Jean-Mi l'adore

    Pas toujours bien, certes, y cherche pas d'record

    Mais pourtant il f'rait tout pour qu'ils se comprennent

    Comme sur le papier, sans buvard, quand l'encre s'imprègne.

     

    Jean-Mi t'es cool mais tu râles

    Tu oublies ton idéal

    Quand tu rêvais d'elle, tout seul, dans ton mal

    Jean-Mi, cette femme, ton bonheur

    sans le shit et toutes ces liqueurs

    C'est une renaissance, le plein d'essence, Chance !

     

     La vie va trop vite, parfois elle triche

    Y'a la maladie qui t'met sur l'friche

    Le boulot, les tracas, le stress de l'argent 

    Y'a qu'l'Amour vraiment, qui r'met d'bout et rapporte tant...

     

    Jean-Mi, les rimes, laisse-les dans la marge

    Ce n'sont pas les mots qui t'f'ront prendre le large

    La tendresse, la symbiose de nos corps fiévreux,

    Prends seulement la pose, laisse-toi plaire, et tu s'ras heureux.

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 18 Février à 23:31

    Nous assistons à une seconde naissance, carrément. Tes mots font mouche, comme d'habitude, quel que soit le registre que tu abordes. Que "cette femme" doit être heureuse d'avoir inspiré un tel texte... Une belle oeuvre, bravo !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :