• VESTIGES DE L'AMOUR

    VESTIGES DE L'AMOURTexte écrit et interprété sur la musique d'une chanson de Alain Bashung...

     

    J'n'ai plus qu'du lait caillé à verser dans ton corps

    Si j'étais fromager, j'me f'rais du beurre amor

    T'as dû trop m'faire bouillir, mets ta trayeuse sur hors bite

    L'crémier n'a rien vu v'nir, ton moulin va trop vite, j'ai la bite qui s'effrite

    Vestiges de l'Amour...

     

    Avant que j'sois ruiné, faut voir la queue sur la place

    Doux parfums, goûts lactés, j'en ai fourni d'la glace, mes deux boules à tarbasse

    Vestiges de l'Amour...

     

    C'était le toc des diamantaires

    Ca brille, c'est beau et c'est pas cher, du faux

    C'était du roc comme dans les carrières

    Du dur, du lourd, statue de pierre...

     

    Vestiges de l'Amour, plus qu'des graviers, d'la caillasse

    Même plus d'friche tout autour, même plus un poil qui dépasse

    Non mais y'a plus d'pis d'vaches, silicone à la place, Brigitte, au secours !

     

    Pour l'adultère cherche femme entière

    Pas d'bol dans l'tuyau qu'du calcaire, bouché

    Je n'sens plus les culs, j'ai l'nez bouché

    Y'a plus qu'des gros mais faux nénés...

     

    Vestiges de l'Amour, j'ai recyclé ton corps

    L'plastique tout autour gâchait les ruines à mort

    Vestiges de l'Amour, j'ai recyclé ton corps...


  • Commentaires

    1
    Dimanche 4 Juin à 12:38

    Ta jolie verve émoustillante me transperce. Tes mots, que je ne pourrais pas dire parce qu'ils ne seraient pas crédibles dans ma bouche, mais que je murmure avec toi, pour moi seul. Un régal, tu es bien vivant.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :